Sophrologie

L'origine du mot "sophrologie"

Les racines grecques du terme "sophrologie" créé en 1960 par le docteur Alfonso Caycedo, psychiatre d'origine colombienne, sont les suivantes:

Sos: sérénité, équilibre, harmonie

Phren: esprit, conscience

Logos: science, étude, discours

Selon sa définition étymologique, la sophrologie est donc l'étude, la science de la conscience harmonieuse.

Elle est également une méthode à savoir un ensemble de pratiques psycho-corporelles permettant d'influer sur la conscience, de la développer.

 

La sophrologie, c'est quoi ?

La sophrologie est une méthode non tactile, accessible à tous visant à rétablir l’harmonie entre notre corps, nos émotions et nos pensées pour vivre de manière plus positive le présent et pouvoir ainsi aborder plus sereinement le futur.

Grâce à la pratique de la respiration, d’exercices simples et doux de relâchement musculaire, de la relaxation associée à des visualisations stimulant le positif, la sophrologie permet d’atteindre progressivement, chacun à son rythme, une détente globale du corps, ainsi qu’un apaisement émotionnel et mental : l'état de bien-être et la conscience en éveil.

 

La notion de "performance" n'est pas l'objectif de la pratique sophrologique. Il est beaucoup plus question de l'écho du geste dans le corps, comment il résonne "à l'intérieur" et quelles  sensations (corporelles, sensorielles, émotionnelles) se manifestent après le mouvement.

La pratique de la sophrologie est une invitation à se rencontrer soi-même ici et maintenant. Être simplement à l’écoute et dans l’accueil de tous ses ressentis quels qu’ils soient et sans jugement. Se découvrir ou se redécouvrir et développer ses propres ressources et potentiels afin de se déployer harmonieusement.

De façon plus approfondie, cette pratique favorise la prise de recul par rapport à sa vie et la capacité à faire des choix en cohérence avec soi-même. Egalement à s'écouter, à s'ouvrir aux autres, à prendre confiance en soi et globalement à retrouver du plaisir dans son quotidien.

Enfin, elle apporte des outils concrets et délivre des clés pour mieux se connaître, voir les choses sous un nouvel angle et se tourner vers le positif.

Progressivement, le champ de la conscience s'élargit en faisant émerger des questionnements salutaires : "Dans ma vie ou dans cette situation précise, qu'est-ce qui est bon pour moi ?". Parvenir à se poser cette question, c'est déjà faire un premier pas vers soi et prendre conscience  de la meilleure direction à suivre. Le deuxième pas étant, grâce à ce recul, de parvenir à trouver la réponse par soi-même et pour soi-même : "Ce qui est préférable, ce qui est juste pour moi dans cette situation, c'est..."

Dans le cadre de votre parcours personnel et au-delà de ses résultats, l'essentiel est votre cheminement et votre avancée dans la connaissance de soi.

© 2018 Marianne Palmiero Proudly created with Wix.com